États financiers prospectifs – Exercices se terminant le 31 mars 2012 et le 31 mars 2013

Déclaration de responsabilité de la direction

La direction de la Commission des plaintes du public contre la GRC est responsable de la préparation des états financiers prospectifs, y compris du caractère approprié des hypothèses qui les sous-tendent. Les états financiers sont fondés sur les meilleures informations disponibles. Les hypothèses ont été adoptées en date du 15 mars 2012 et cadrent avec les plans décrits dans le Rapport sur les plans et les priorités.

Original signé par :

Helen Banulescu
Dirigeante principale des finances
Ottawa, Canada

Date : 25 avril 2012
Ian McPhail, c.r.
Président intérimaire
Ottawa, Canada

Date : 25 avril 2012

État de la situation financière prospectif

au 31 mars (en dollars)

Actifs

Résultats estimatifs
2012
Prévisions
2013
Actifs financiers
Montant à recevoir du Trésor 342 422 $ 295 192 $
Débiteurs et avances 23 413 20 600
Total des actifs financiers 365 835 315 792
Actifs non financiers
Immobilisations corporelles 773 760 800 682
Total des actifs 1 139 594 $ 1 116 474 $

Passifs et avoir du Canada

Passifs Résultats estimatifs
2012
Prévisions
2013
Créditeurs et charges à payer 342 809 $ 295 442 $
Indemnités de vacances et congés compensatoires 164 217 106 081
Avantages sociaux futurs 685 500 702 785
Total des passifs 1 192 026 1 104 308
Avoir du Canada (52 431) 12 167
Total des passifs et de l'avoir du Canada 1 139 594 $ 1 116 474 $

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers prospectifs.

Helen Banulescu
Dirigeante principale des finances
Ottawa, Canada

Date : 25 avril 2012

Ian McPhail, c.r.
Président intérimaire
Ottawa, Canada

Date : 25 avril 2012

État des résultats prospectif

Exercice se terminant le 31 mars
(en dollars)
  Résultats estimatifs
2012
Prévisions
2013
Charges
Examen civil de la conduite des membres de la GRC 4 120 356 $ 2 527 862 $
Services internes 5 003 603 3 705 839
Total des charges 9 123 959 6 233 701
Revenus
Examen civil de la conduite des membres de la GRC - -
Services internes 14 000 10 000
Total des revenus 14 000 10 000
Coût de fonctionnement net 9 109 959 $ 6 223 701 $

Informations sectorielles (note 8)

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers prospectifs.

État de l'avoir du Canada prospectif

Exercice se terminant le 31 mars
(en dollars)
  Résultats estimatifs
2012
Prévisions
2013
Avoir du Canada, au début de l'exercice (562 752) $ (52 431) $
Coût de fonctionnement net (9 109 959) (6 223 701)
Encaisse nette fournie par le gouvernement 8 578 897 5 389 028
Variation du montant dû ou à recevoir du Trésor 68 184 (47 230)
Services fournis gratuitement par d'autres ministères (note 7) 973 200 946 500
Avoir du Canada, fin de l'exercice (52 431) $ 12 167 $

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers prospectifs.

État des flux de trésorerie prospectif

Exercice se terminant le 31 mars
(en dollars)
Activités de fonctionnement Résultats estimatifs
2012
Prévisions
2013
Coût de fonctionnement net 9 109 959 $ 6 223 701 $
Éléments n'affectant pas l'encaisse :
Services fournis gratuitement par d'autres ministères (note 7) (973 200) (946 500)
Amortissement des immobilisations corporelles (68 032) (173 077)
Variations de l'état de la situation financière :
(Diminution) augmentation des débiteurs et avances (27 379) (2 813)
(Augmentation) diminution des créditeurs et charges à payer (68 971) 47 367
Diminution (augmentation) des indemnités de vacances et des congés compensatoires 4 806 58 136
Augmentation) diminution des avantages sociaux futurs (note 6) 41,799 (17,785)
Encaisse utilisée par les activités de fonctionnement 8 018 983 5 189 028
Activités d'investissement en immobilisations
Acquisition d'immobilisations corporelles (note 9) 559 914 200 000
Encaisse nette fournie par le gouvernement du Canada 8 578 897 $ 5 389 028 $

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers prospectifs.

Notes complémentaires à l'état des résultats prospectif

Exercice se terminant le 31 mars

1. Pouvoirs et objectifs

La Commission des plaintes du public contre la GRC (Commission) est un organisme fédéral qui rend compte au Parlement, et qui reçoit et examine les plaintes du public au sujet de la conduite des membres de la GRC dans l'exercice de toute fonction accomplie aux termes de la Loi sur la Gendarmerie royale du Canada (Loi sur la GRC). La Commission est entièrement indépendante de la GRC. Son mandat, défini dans la partie VII de la Loi sur la GRC, se résume comme suit :

  • recevoir les plaintes du public concernant la conduite des membres de la GRC;
  • déposer des plaintes afin d'enquêter sur la conduite de la GRC lorsqu'il est dans l'intérêt du public de le faire;
  • procéder à des examens lorsque les plaignants sont insatisfaits du règlement de leurs plaintes par la GRC;
  • convoquer des audiences et mener des enquêtes;
  • présenter des conclusions et formuler des recommandations.

Les services internes sont des groupes d'activités et de ressources connexes, gérés de façon à répondre aux besoins des programmes et des autres obligations générales d'une organisation.

2. Hypothèses importantes

Les états financiers prospectifs ont été établis en fonction des priorités du gouvernement et des plans de la Commission; ils sont décrits dans le Rapport sur les plans et les priorités.

Voici les principales hypothèses utilisées :

  • a) Les activités de la Commission resteront, pour l'essentiel, pareilles à celle de l'an dernier.
  • b) Les charges et les revenus, y compris la détermination des montants de sources internes et externes au gouvernement, sont basés sur l'expérience acquise. L'évolution générale historique devrait se poursuivre.
  • c) L'information estimative de fin d'exercice pour 2011-2012 représente la situation financière d'ouverture pour établir les prévisions de 2012-2013.

Ces hypothèses sont adoptées en date du 15 mars 2012.

3. Variation et évolution des prévisions financières

Même si tous les efforts ont été déployés pour prévoir avec exactitude les résultats définitifs pour le reste de l'exercice 2011-2012 et pour 2012-2013, les résultats réels des deux exercices pourraient varier par rapport aux prévisions financières présentées, et cet écart serait peut-être important.

Lors de la préparation de ces états financiers, la Commission a établi des estimations et des hypothèses à l'égard d'événements futurs. Ces estimations et ces jugements pourraient différer des résultats financiers réels subséquents. Les estimations et les jugements sont évalués de façon continue et sont fondés sur l'expérience acquise et d'autres facteurs, notamment les prévisions relatives aux événements futurs et considérées comme raisonnables, compte tenu des circonstances.

Les facteurs qui pourraient donner lieu à des écarts importants entre les états financiers prospectifs et les états financiers historiques sont, notamment :

  • a) Le moment et le montant des acquisitions et des aliénations d'immobilisations, qui peuvent influer sur les gains/les pertes et les charges d'amortissement.
  • b) Des modifications supplémentaires au budget de fonctionnement, gràce à de nouvelles initiatives ou à des ajustements techniques mis en œuvre plus tard au courant de l'exercice.

Une fois que le Rapport sur les plans et les priorités est présenté, la Commission ne mettra pas à jour les prévisions, quelles que soient les modifications apportées aux crédits ou aux prévisions financières dans les budgets supplémentaires. Les écarts seront expliqués dans le Rapport ministériel sur le rendement.

4. Sommaire des principales conventions comptables

Les états financiers prospectifs ont été préparés conformément aux conventions comptables du Conseil du Trésor énoncées ci-après. Ces conventions s'appuient sur les principes comptables généralement reconnus du Canada pour le secteur public. La présentation et les résultats qui découlent de l'utilisation des conventions comptables énoncées ne donne lieu à aucun écart important par rapport aux principes comptables généralement reconnus du Canada.

Les principales conventions comptables sont les suivantes :

a) Crédits parlementaires

La Commission est financée par le gouvernement du Canada au moyen de crédits parlementaires. Les opérations touchant les crédits parlementaires sont comptabilisées selon la méthode de la comptabilité de caisse, alors que les états financiers prospectifs sont établis selon la méthode de la comptabilité d'exercice. Par conséquent, les postes consignés dans l'état des résultats prospectif et dans l'état de la situation financière prospectif ne sont pas nécessairement les mêmes que ceux correspondant aux crédits parlementaires. La note 5 présente un rapprochement entre les deux méthodes de comptabilisation.

b) Encaisse nette fournie par le gouvernement

La Commission fonctionne au moyen du Trésor, qui est administré par le receveur général du Canada. La totalité de l'encaisse reçue par le ministère est déposée au Trésor et tous les décaissements faits par la Commission sont prélevés sur le Trésor. L'encaisse nette fournie par le gouvernement est la différence entre toutes les rentrées de fonds et toutes les sorties de fonds, y compris les opérations entre les ministères au sein du gouvernement fédéral.

c) Montant dû ou à recevoir du Trésor

Le montant dû ou à recevoir du Trésor découle d'un écart temporaire à la fin de l'exercice entre le moment où une opération affecte les autorisations de la Commission et le moment où elle est traitée par le Trésor. Le montant à recevoir du Trésor représente le montant net de l'encaisse que la Commission est autorisée à prélever à même le Trésor sans crédit supplémentaire pour s'acquitter de ses passifs.

d) Revenus

Les revenus provenant de droits réglementaires sont constatés dans les comptes en fonction des services fournis au cours de l'exercice. Les fonds reçus de tiers de l'extérieur à des fins précises sont comptabilisés à leur réception à titre de revenus reportés. Ils sont constatés dans l'exercice au cours duquel les charges connexes sont engagées.

e) Charges

Les charges sont constatées selon la méthode de la comptabilité d'exercice :

  • Les indemnités de vacances et de congés compensatoires sont passées en charges au fur et à mesure que les employés en acquièrent le droit en vertu de leurs conditions d'emploi.
  • Les services fournis gratuitement par d'autres ministères pour les locaux et pour les cotisations de l'employeur aux régimes de soins de santé et de soins dentaires sont comptabilisés à titre de charges de fonctionnement à leur coût estimatif.

f) Avantages sociaux futurs

  1. Prestations de retraite : Les employés admissibles participent au Régime de retraite de la fonction publique, un régime multiemployeurs administré par le gouvernement du Canada. Les cotisations de la Commission au régime sont passées en charges dans l'exercice au cours duquel elles sont engagées et elles représentent l'obligation totale de la Commission découlant du régime. En vertu des dispositions législatives en vigueur, la Commission n'est pas tenue de verser des cotisations au titre de l'insuffisance actuarielle du régime.
  2. Indemnités de départ : Les employés ont droit aux indemnités de départ prévues dans leurs conventions collectives ou conditions d'emploi. Le coût de ces indemnités s'accumule à mesure que les employés rendent les services y donnant droit. Le coût des avantages sociaux gagnés par les employés est calculé à l'aide de l'information tirée des résultats du passif déterminé sur une base actuarielle au titre des prestations de départ pour l'ensemble du gouvernement.

g) Immobilisations corporelles

Toutes les immobilisations corporelles et les améliorations locatives dont le coût initial est d'au moins 10 000 $ sont comptabilisées à leur coût d'achat. La Commission n'inscrit pas à l'actif les biens incorporels, les œuvres d'art et les trésors historiques ayant une valeur culturelle, esthétique ou historique, ni les biens situés dans les réserves indiennes et les collections dans les musées.

Les immobilisations corporelles sont amorties selon la méthode linéaire sur la durée de vie utile estimative de l'immobilisation, comme suit :

Catégories d'immobilisations Période d'amortissement
Autres équipements incluant le mobilier 5 ans
Matériel informatique 4 ans
Logiciels 3-5 ans
Améliorations locatives La période restante au bail ou la vie utile de l'amélioration

Les immobilisations en cours de construction sont constatées dans la catégorie d'immobilisations correspondante au cours de l'exercice où elles sont prêtes à être mises en service, et leur amortissement doit commencer dès qu'elles sont prêtes à être mises en service.

5. Crédits parlementaires

La Commission reçoit la plus grande partie de son financement sous forme de crédits parlementaires annuels. Les éléments comptabilisés dans l'état des résultats et l'état de la situation financière d'un exercice peuvent être financés au moyen de crédits parlementaires qui ont été autorisés dans un exercice précédent, pendant l'exercice en cours ou qui le seront dans un exercice futur. En conséquence, les résultats de fonctionnement nets de la Commission diffèrent selon qu'ils sont présentés selon le financement octroyé par le gouvernement ou selon la méthode de la comptabilité d'exercice. Les différences sont rapprochés dans les tableaux suivants :

a) Rapprochement du coût de fonctionnement net et des autorisations demandées :
(en dollars)
  Estimations
2012
Prévisions
2013
Coût de fonctionnement net 9 109 959 $ 6 223 701 $
Rajustements pour les postes ayant une incidence sur le coût de fonctionnement net, mais n'ayant pas d'incidence sur les autorisations :
Plus (moins) :
Services fournis gratuitement par d'autres ministères (note 7) (973 200) (946 500)
Remboursement de dépenses des exercices précédents 1 861 1 000
Rajustements de créditeurs à la fin de l'exercice 47 111 45 000
Augmentation (diminution) des avantages sociaux futurs (41 799) (17 785)
Augmentation (diminution) des indemnités de vacances et congés compensatoires (4 806) 58 136
Revenus non disponibles pour dépenser 14 000 10 000
Amortissement des immobilisations corporelles (68 032) (173 077)
  (1 024 864) (1 023 226)
Rajustements pour les postes n'ayant pas d'incidence sur le coût de fonctionnement net, mais ayant une incidence sur les autorisations :
Plus (moins) :
Acquisition d'immobilisations corporelles 559 914 200 000
Prévisions of authorities used 8 645 010 $ 5 400 474 $

(b) Autorisations demandées

Autorisations demandées (en dollars)
  Estimations
2012
Prévisions
2013
Dépenses de programme – crédit 65 8 055 795 $ 4 824 080 $
Contributions au régime d'avantages des employés – montants statutaires 589 215 576 394
Autorisations disponibles prévues 8 645 010 $ 5 400 474 $

Les autorisations demandées prévues pour l'exercice se terminant le 31 mars 2013 représentent les montants des dépenses prévues inscrits dans le Rapport sur les plans et les priorités de 2012-2013. Les autorisations demandées estimatives pour l'exercice se terminant le 31 mars 2012 comprennent les montants présentés dans le Budget des dépenses et les Budgets supplémentaires des dépenses (A) et (B) de 2011-2012, et ceux qui doivent être présentés dans le Budget supplémentaire des dépenses (C) et les montants estimatifs, à la fin de l'exercice, des affectations des crédits centraux du Conseil du Trésor.

6. Avantages sociaux

a) Prestations de retraite

Les employés de la Commission participent au Régime de retraite de la fonction publique, qui est parrainé et administré par le gouvernement du Canada. Les prestations de retraite s'accumulent sur une période maximale de 35 ans au taux de 2 p. 100 par année de services validables multiplié par la moyenne des gains des cinq meilleures années consécutives. Les prestations sont intégrées aux prestations du Régime de pensions du Canada ou du Régime de rentes du Québec et sont indexées à l'inflation.

Tant les employés que la Commission versent des cotisations couvrant le coût du régime. Les charges prévues à ce titre s'élèvent à 450 000 $ chaque année pour les exercices 2010-2011 et 2012-2013, soit environ 1,9 fois les cotisations des employés

La responsabilité de la Commission relative au régime de retraite se limite aux cotisations versées. Les excédents ou les déficits actuariels sont constatés dans les états financiers du gouvernement du Canada, en sa qualité de répondant du régime.

b) Indemnités de départ

La Commission verse des indemnités de départ aux employés en fonction de l'admissibilité, des années de service et du salaire final. Ces indemnités ne sont pas capitalisées d'avance. Les prestations seront prélevées sur les crédits futurs. Voici des informations sur les indemnités de départ estimatives en date du 31 mars :

Indemnités de départ (en dollars)
  Estimations
2012
Prévisions
2013
Obligation au titre des prestations constituées, début de l'exercice 726 799 $ 706 133 $
Charge ou rajustement pour l'exercice 309 334 46 000
Prestations versées pendant l'exercice (330 000) (50 000)
Obligation au titre des prestations constituées, fin de l'exercice 706 133 $ 702 785 $

7. Opérations entre apparentés

En vertu du principe de propriété commune, la Commission est apparentée à tous les ministères, organismes et sociétés d'État du gouvernement du Canada. La Commission conclut des opérations avec ces entités dans le cours normal de ses activités et selon des modalités commerciales normales. Au cours de l'exercice, la Commission a aussi reçu des services courants gratuitement d'autres ministères, comme suit :

a) Services courants fournis gratuitement par d'autres ministères

Au cours de l'exercice, la Commission prévoit recevoir gratuitement d'autres ministères des services de locaux et des cotisations de l'employeur au régime de soins de santé et au régime dentaire. Ces services gratuits ont été constatés comme suit dans l'état des résultats prospectif de la Commission :

Services courants fournis gratuitement par d'autres ministères (en dollars)
  Estimations
2012
Prévisions
2013
Locaux 713 200 $ 713 500 $
Cotisations de l'employeur aux régimes de soins de santé et de soins dentaires 260 000 233 000
  973 200 $ 946 500 $

Le gouvernement a centralisé certaines de ses activités administratives de manière à optimiser l'efficience et l'efficacité de sorte qu'un seul ministère mène certaines activités au nom de tous sans frais. Les coûts de ces services, qui comprennent les services de paye et d'émission des chèques offerts par Travaux publics et Services gouvernementaux Canada et les services de vérification fournis par le Bureau du vérificateur général, ne sont pas inclus à titre de charge dans l'état prospectif des résultats de la Commission.

b) Autres opérations entre apparentés

Autres opérations entre apparentés (en dollars)
  Estimations
2012
Prévisions
2013
Charges – Autres ministères et organismes fédéraux 777 607 $ 675 000 $

8. Informations sectorielles

Informations sectorielles (en dollars)
  Résultats estimatifs 2012
Total
Prévisions 2013
Examen civil
Prévisions 2013
Services internes
Prévisions 2013
Total
Charges
Salaires et avantages sociaux 5 916 623 1 740 230 2 257 778 3 998 009
Services professionnels et spéciaux 1 651 700 324 191 594 291 918 482
Locaux 727 785 314 305 407 305 721 610
Déplacements et réinstallations 142 290 27 928 51 197 79 125
Équipement 175 132 34 374 63 014 97 388
Services publics, fournitures et approvisionnement 114 677 22 508 41 261 63 769
Communication 97 566 19 150 35 105 54 254
Location d'équipement 75 228 14 765 27 067 41 833
Information 81 676 16 031 29 388 45 419
Amortissement 68 032 0 173 077 173 077
Réparations 73 252 14 378 26 357 40 734
Total des charges 9 123 960 2 527 862 3 705 839 6 233 701
Revenus (en dollars)
Autres revenus 14 000   10 000 10 000
Coût net des opérations (en dollars)
Coût net des opérations 9 109 960 $ 2 527 862 $ 3 695 839 $ 6 223 701 $

9. Immobilisations corporelles

Coût (en dollars)
Catégorie d'immobilisations Solde d'ouverture
1/04/2012
Acquisitions Aliénations et radiations Solde de clôture
31/03/2013
Matériel informatique 94 357 0 0 94 357
Logiciels 15 569 200 000 0 215 569
Autres équipements incluant le mobilier 184 871 0 0 184 871
Améliorations locatives 672 884 0 0 672 884
Total 967 681 $ 200 000 $ - $ 1 167 681 $
Amortissement cumulé (en dollars)
Catégorie d'immobilisations Solde d'ouverture
1/04/2012
Amortissement Aliénations et radiations Solde de clôture
31/03/2013
Matériel informatique 23 556 16 480 0 40 036
Logiciels 6 228 9 341 0 15 569
Autres équipements incluant le mobilier 53 790 36 974 0 90 764
Améliorations locatives 110 347 110 282 0 220 629
Total 193 921 $ 173 077 $ - $ 366 999 $
Valeur comptable nette (en dollars)
Catégorie d'immobilisations 2013 2012
Matériel informatique 54 321 70 802
Logiciels 200,000 9 342
Autres équipements incluant le mobilier 94 107 131 081
Améliorations locatives 452 255 562 537
Total 800 682 $ 773 762 $

La charge d'amortissement pour l'exercice terminé le 31 mars 2013 s'élève à 173 077 $ (68 032 $ pour l'exercice terminé le 31 mars 2012).

Date de modification :